Lorsque je travaillais dans les bureaux (dans ma vie d'avant), j'avais toujours ce sentiment d'être tiraillée entre mon envie de bien faire mon travail et cette irrésistible envie d'apprendre encore et toujours à découvrir les chevaux.

 

C'est comme si je mettais un "costume tous les jours"... Etre polie, bien faire son travail, ne pas se plaindre, prendre la voiture et recommencer ce même shéma, jour après jour et en même temps toujours faire de son mieux et ce quoi qu'il arrive.

Une fois ce costume enlevé, je pouvais enfin être moi à mes yeux de "petite fille". Celle qui regardait les chevaux dans le pré de son voisin jusqu'à la tombée de la nuit. Celle qui passait des heures à observer les chevaux, à se faire l'oeil, à apprendre, à comprendre, encore et toujours...

 

Assumer ces 2 parties pleinement était devenu vraiment invivable pour moi. L'une prenait toujours l'ascendance sur l'autre ou vis et versa...

 

Sauf que là, aujourd'hui, maintenant que je débute ma formation dans les chevaux, je peux enfin laisser mon esprit se laisser aller, je peux laisser mes yeux observer, je peux poser les questions, chercher à comprendre, analyser, ressentir bref... VIVRE! Et pouvoir vivre SA vie... quel bien ça fait!